10 JWEN, a DiVÈTSONJÉ 2zyenm bi LABOLiSYON LÈSTRAVAY POU TOUT GWiYANNEN.
Ki BLANNG, ki CHiNWA, ki ENDJEN, ki KOULi, ki NÈG... kéròtankò,
kinoulé-kinoupalé a roun bi listwar pou tout gwiyannen !

èstati katib (monuments commémorant la mémoire, la résistance des esclaves)

Dans le cadre du "Mois de la Commémoration"  (
http://www.saintlaurentdumaroni.fr/commemo2008 )à Kamalakuli (du 10 mai au 10 juin 2008) pour le 160ème anniversaire de la 2de Abolition de l'Esclavage en Guyane

tet krakemanto ettet odas
proposent :

"CiNÉMA D'AFRiQUE"4yenm bi
SiLÉMA LAFRiK, mardi 10 jwen 2008 Lagar-routyèr-a atè Kamalakuli pabò 6èr48 aswè (18h48)
vini ké zòt aponi, bangi, tiban, banc, kololo, mule, chaise, tabouret...

Rendre un hommage à l'Afrique qui a payé un lourd tribu lors de la traite négrière.
Se souvenir qu'une bonne partie de la population (Busikondésama, Kréyòl) sont en partie des descendants de ce continent saigné par l'esclavage.
Partager cette mémoire avec toutes les autres composantes de la population.
Donner un aspect festif et convivial à cette commémoration. Tout le monde se retrouve en plein air comme au temps d'antan où les familles échangeaient ensemble, prenaient le frais sur le pas de leur porte, sur la place du village, sous le carbet central...
Enrichir la connaissance et la tolérance culturelle en donnant à voir un autre type de cinéma, une autre façon  de montrer, de voir et de penser le monde.

Cette année la part belle sera faite aux documentaires sur l'art, la musique, les musiciens. L'art de là-bas comme celui d'ici peut et doit être engagé, il n'est pas que divertissement.

lafich keti koti
labolisyon katib - ketikoti - labolisyon katib - ketikoti
10 JWEN 1848 - 10 JWEN 2008

FiLM-YAN (les films) - NÈGMARON LAGWiYANN (chronologie du marronnage guyanais) - LALWA-YA (les textes) - LiV-YA (les livres) - PAGRATWÈL-YA (les sites)

-PROJECTiON en plein air de films sur écran géant

-PÈRMANT (pauses) :
- Kasékò avec Katouri
- Slam avec Métis Téyat 
(Anglade, Mirmonde)
- Rap, Reggae avec Gaïa Nation
- Danse avec la Cie Eclusia
- Danse avec les CorresponDanses

-EXPOSiTiON :
- Artisanat d'Afrique, manjé, bwè..... avec l'association Audace
la Bibliothèque Municipale de Kamalakuli Icek Baron
devient pour l'occasion une bibliothèque ambulante,
elle déplace son fonds « Récits et témoignages sur l'esclavage » et son arbre à poèmes sur le site de Cinéma d'Afrique.


quelques liens :
-
http://www.crdp.ac-creteil.fr/crdp/documentation/biblio/index.html?d=esclavage
- http://www.comite-memoire-esclavage.fr/
- http://perso.wanadoo.fr/redris/HTML/Esclava.htm
- http://www.gensdelacaraibe.org/PagesSpeciales/Traitenegriere,esclavageetabolitions/index.shtml
- Cinéma d'Afrique 2006 viré gadé
- 10 jwen 1848-10 jwen 2006
- maron lagwiyann

-
http://abolitions.free.fr/
- http://www.abolitions.org
- http://www.curiosphere.tv/esclavage_eleves/index.html
- http://www.assemblee-nationale.fr/histoire/esclavage/abolition.asp
-



partie d'une conférence donnée par Christiane Taubira sur l'histoire de l'esclavage le 1er décembre 2006 à Roubaix.



Lonnò ké rèspé,                       Memre anga lespeki  :
Adélayid Tablon, Adomé, Aluku, André, Antwann, Baron, Bazik, Bèrtyé, Boni, Charlémangn, Gabriyèl, Janpyèr, Jéronm, Jolikèr, Jòrj, Kalani, Kipidon, Kodjo, Kofi, Kopéna, Kwakoe, Lévéyé-Térason,  Madlenn, Ogisten, Pagalé, Polen, Ponpé, Sépélu, Simon...

AYiTi : 1 janvyé - MAYÒT : 27 avril - LAFRANS : 10 mé - MARTiNiK : 22 mé
GWADLOUP : 27 mé - LAGWiYANN : 10 jwen - SiRiNANM : 1 jwiyé - LARÉNYON : 20 désanm
maron mangones
"LE MARRON iNCONNU"
sculpture de Albert Mangonès / Ayiti
(grémési Bèrnar;=)/fondation AfricAméricA)
(À quand un tel monument en Guyane ????)
i fèt !!! ;=)







FiLM-YAN, DEN FELON (les films)
zimaj silema lafrik http://www.adpf.asso.fr/cinematheque/
1- Moussa, L'itinéraire d'un esclave
Présentation-projection du cd-rom  - Mobiclic  (magazine multimedia pour enfants)
Mobiclic, le magazine multimédia des 7-13 ans, consacre un dossier dans sa dernière parution à l’esclavage dans le cadre de la commémoration le 10 mai, pour la première fois en France, de l’abolition de l’esclavage. Sur les traces du petit Moussa, ils en apprendront un peu plus sur l’un des épisodes les plus honteux de l’histoire de l’humanité : la traite négrière.
2- Lieux de Mémoire
Diaporama  (8mn) - 2007
Gustave HO-FONG-CHOY -
Guyane
Les lieux de mémoire en Guyane. Découverte de ces lieux auprès desquelss nous passons tous les jours, sans en avoir conscience.
3- Kabongo le griot
Animation (5x15mn) - La fortune du porteur d’eau - Les deux voisins - L’anneau magique - L’enfant perdu chez les géants - Le coffret bleu
Pierre AWOULBE SAUVALLE - Caméroun

kabongo Le griot Kabongo et son compagnon, le petit singe Golo, parcourent   le monde à la recherche d'un élève à qui Kabongo pourrait transmettre son art de conteur.

4- Prince Loseno
Animation - court métrage (29 mn) - 2004
Jean-Michel KiBUSHi NDJATE WOOTO R. D. Congo

loseno Dans un royaume lointain au coeur de l'Afrique le Roi Muakana Kasongo Ka Ngolo attend pendant de longues années un héritier au trône. Lorsqu'enfin son fils, le jeune Prince Loseno, va être couronné, le roi meurt brutalement. La naissance et la mort sont jumelles dans le destin des hommes. " Tombe le bananier, pousse le bourgeon " dit-on !
Langue(s) du film : Français
Récompense(s) : Prix COE Fespaco 2005, Mention Spéciale Fespaco 2005



5-Fer et verre
Documentaire - court métrage (29 mn) - 2005
Ousmane William MBAYE - Sénégal

Portrait de l'artiste plasticienne sénégalaise Anta Germaine Gaye.; Diplômée de l'école normale supérieure artistique de Dakar, les différentes étapes de sa création englobent la peinture sur et sous-verre, la sculpture des métaux. Emaux, fer de récupération, verre et diverses techniques, son travail allie force et fragilité des matières.

Langue(s) du film : Français
6- Drum
Fiction - long métrage (104 mn) - 2004
Zola MASEKO - Afrique du Sud

drum Drum est la vie portée à l'écran de Henry Nxumalo, journaliste d'investigation renommé dans les années cinquante à Sophiatown, quartier symbolique de la résistance culturelle à Johannesburg. Il travaille dans un magazine noir à la mode, Drum, véritable arme médiatique à l'époque. Durant cette période toute une génération d'auteurs, de critiques, de musiciens et de journalistes pointus sud africains ont émergé et se sont exprimés dans cette résistance. Henry Nxumalo a risqué sa vie en dénonçant les conditions de traitement des Noirs qui ont vécu et travaillé pendant ces années de ségrégation, malgré le harcélement constant des autorités.

Langue(s) du film : Anglais; Fr/Ang/Es/Por
Musique par : Cedric Gradus Samson
Acteur(s) : Taye Diggs; Jason Flemyng; Gabriel Mann; Zola; Tumisho K Masha; Bonnie Mbuli; Moshidi Motshegwa
Récompense(s) : Etalon de yennenga Fespaco 2005, best south african feature film Durban international film festival 2006




7- Danyel Waro, fyer batar
Documentaire - long métrage (54 mn) - 2002
Thierry HOARAU - Réunion

zimaj waro On ne présente plus Danyel Waro dont les rythmes et les textes ont marqué le paysage culturel réunionnais de ces 20 dernières années.
Pourtant, derrière le personnage public du chanteur, il y a un homme de conviction, un poète, un artisan même. Autant de facettes méconnues que le film de Thierry Hoarau s'attache à faire découvrir.
On verra donc  Danyel Waro chez lui, fabriquant les instruments de maloya, dans un service Kabaré, mêlé à la foule des danseurs ou encore dans un champ de canne à la recherche de matériaux pour ses kayambs.
Ces situations sont pour lui l'occasion de se raconter et de dire son attachement à la culture et à l'avenir de son pays.
Un portrait intimiste qui révèle une personnalité forte et attachante.
Premier film consacré à cet artiste inclassable. Il a été tourné en 2001 et 2002 à la Réunion.
Le film est co-produit par Imago et RFO, avec le soutien de la Région, du CNC, de la PROCIREP de la DRAC et de la SACEM.
Il a été présenté au Womex (World Music Expo) à Essen en octobre 2002 et aux Transmusicales de Rennes en décembre 2002.

 
Langue(s) du film : Kréyòl, Français

Grémési pou iMAGO


8- Un sculpteur à Jalousie
Documentaire - long métrage (50 mn) - 2002
Christelle de CASTELLANE - Haïti

Jalousie est l'un des bidonvilles qui surplombent Pétionville en Haïti. C'est en plein coeur de ce bidonville que le sculpteur Patrick Vilaire crée une gigantesque fresque murale de 30 mètres de long.; Depuis la naissance de la fresque, tout commence à changer à Jalousie.
Langue(s) du film : Français, Créole



 9- Mahaleo
Documentaire - long métrage (102 mn) - 2005
Raymond RAJAONARiVELO, César & Marie-Clémence PAES
- Madagascar

mahaleo En Malgache "Mahaleo" signifie libre, indépendant et autonome.
Les sept musiciens du groupe ont toujours refusé le show-business malgré trente ans de succès, et ont choisi de s’engager dans le développement de leur pays. Ces précurseurs du blues malgache sont aussi médecin, chirurgiens, agriculteur, sociologue ou député...
Les chansons des Mahaleo ont été le levain du soulèvement de 1972 qui a provoqué la chute du régime néo-colonial à Madagascar. Aujourd’hui elles continuent de bercer la vie des Malgaches.
Guidé par la force et l'émotion de leurs chansons, le film est un portrait de Madagascar aujourd’hui.

www.mahaleo.com
Langue(s) du film : Malgache, Français

Bidim Grémési pou LATÉRIT http://www.laterit.fr

10- Pierre de Mbigou
Documentaire - court métrage (27 mn) - 1996
Roland DUBOZE - Gabon

La pierre de Mbigou est un bloc de stéatite silicate de magnésium, matériau tendre travaillé par les artisans et les artistes gabonais qui le transforment en oeuvres d'art uniques d'une grande expression créatrice.
Langue(s) du film : Français



11-Retour à Gorée
Documentaire - long métrage (109 mn) - 2007
Pierre-Yves BORGEAUD - Suisse/Luxembourg
Acteurs    Youssou N'Dour, Moncef Genoud, Idris Muhammad   
Sous-titres    Français / Anglais


"Retour à Gorée" raconte le périple du chanteur africain Youssou N'Dourgorée sur les traces des esclaves noirs et de la musique qu'ils ont inventée : le jazz. Son défi : rapporter en Afrique un répertoire de jazz et le chanter à Gorée, l'île symbole de la traite négrière, en hommage aux victimes de l'esclavage. Guidé dans sa quête par le pianiste Moncef Genoud, Youssou N'Dour parcourt les Etats-Unis et l'Europe. Accompagnés par des musiciens d'exception, ils croisent de nombreuses personnalités, et créent, au fil des rencontres, des concerts et des discussions sur l'esclavage, une musique qui transcende les cultures.
D'Atlanta à New Orléans, de New York à Dakar en passant par le Luxembourg, les chansons se transforment, s'imprègnent de jazz et de gospel. Mais déjà le jour du retour en Afrique approche et beaucoup reste à faire afin d'être prêt pour le concert final...

Langue(s) du film : Anglais, Français

http://www.retouragoree.com/
sous réserve d'obtention des droits de diffusion
Trantdouzmil Grémési pou Francesca
http://potomitan.info/
12- Ousmane Sow : Le soleil en face
Documentaire - long métrage (56 mn) - 1998
Béatrice SOULÉ

      sow C'est l'histoire du temps qui passe, au rythme lent d'Ousmane Sow et celui du temps qui se bouscule, de la naissance d'une oeuvre jusqu'à son éclosion, un jour de printemps à Paris sur le Pont des Arts.
      Pendant un an, tout en préparant les expositions de Dakar et de Paris, Beatrice Soulé a vu naître des mains d'Ousmane Sow, Two Moon, Sitting Bull, Chef Gall et Crazy Horse, chefs sioux et cheyennes qui, rassemblés le long de la Little Big Horn, remportèrent en 1868, contre l'armée américaine; la plus importante victoire indienne qui provoqua la mort du général Custer.

      Dans l'intimité de la maison du sculpteur à Dakar, une maison elle aussi en pleine création, elle nous fait partager son émotion de voir émerger du sable des oeuvres qui semblent aller de la mort à la vie. Et nous raconte, insensiblement, au fur et à mesure de la naissance des chevaux et des différents personnages, l'histoire de la bataille de Little Big Horn, celle de l'exposition, et celle d'un film en gestation, rythmé par la rumeur des avions.

Trantdouzmil Grémési pou Béatrice Soulé

http://ousmanesow.com/




FiLM-YAN (les films) - NÈGMARON LAGWiYANN (chronologie du marronnage guyanais) - LALWA-YA (les textes) - LiV-YA (les livres) - PAGRATWÈL-YA (les sites)

Lieux de Mémoire

larèlblé

   | KAZ KAMALAKULi (maisons de Kamalakuli) | PAGRALiVKONT KRAKÉMANTÒ (la bibliothèque de Krakémantò) | CHANTÉ KANTiK (chants de noël) | LAJÒRNEN MANNYÒK (journée du manioc) | LAJÒRNEN NASYONNAL ENDJEN BRÉZiL (journée nationale de l'amérindien au Brésil) | KARBÉ-KONT (ateliers-contes pour enfants) | LARÈL (charte) |LiSTWÈ KAMALAKULi (l'histoire de Kamalakuli) |LAPO LiVKONT LAGWiYANN (couvertures de livres de contes guyanais) |KONT NWÉL : NWÉL KOROSONi--an kriyòl.-- en français. |KONT LÉKÒL (une expérience de conte au collège) |MALAN (bulletin de Krakémantò) |KRAKÉMANTÒ (Krakémantò quelques actions) |DOLO/NONGO (proverbes) |KANNAVAL (carnaval) |28 ÒKTÒB LAJÒRNEN ENTÈRNASYONNAL KRiYÒL (journée internationale du créole) |KONT / ANASi TOLiLi / MATO (contes) |KAMALAKULi MATO 1999/2001 (festivals 1999/2001)|KAMALAKULi MATO 2003 (festival 2003)| KAMALAKULi MATO 2005 (festival 2005)| RAPÉ LAFONTENN (Jean de La Fontaine rapé)| KRAKÉ DAMAS (Léon-Gontran Damas rapé)| KETi  KOTi 2002 (la 2de Abolition de l'Esclavage-palò freedom) | KETi  KOTi 2004 (la 2de Abolition de l'Esclavage-cinéma d'Afrique) | KETi  KOTi 2006 (la 2de Abolition de l'Esclavage-cinéma d'Afrique)|  KETi  KOTi 2007 (la 2de Abolition de l'Esclavage-cinéma d'Afrique 2007) |KETi  KOTi 2008 (la 2de Abolition de l'Esclavage-cinéma d'Afrique 2008) | KETi  KOTi 2009 (le mois de la mémwar) | VÉYÉKONT LATOUSEN (KONT KÉ TEMBE) (veillée-contes de La Toussaint/contes et art plastiques) |VYANN KÉ JiBYÉ PÉY-A (faune dans les langues de Guyane) |LA TERRE DES PARiAS (présentation du cd) |PAGRALiV KONT (bibliographie contes) |PAGRALiV (bibliographie créoles et langues guyanaises) |MASAK (devinettes) | TAKi FOSi TEN (archives orales guyanaises) | MAY (liens)|

| KOURiLÈT (courriel)-zimaj kourilèt :krakemanto@wanadoo.fr |

[souzèv (menu)]


i FÈT i BYEN FÈT an 2006 ké 2007 !!!
men déztrwa foto asou pagratwèl nou bon BLADA Riko 97320.com