- KASABA - KASiLi - KiYELE - MANNYÒK - YUPO - MANiHOT - MANiOC -

KiYELE EMAMi
LAJÒRNEN MANNYÒK
KASABA DEY
JOURNEE DU MANiOC
DiMANCHE 7 MAi 2006
SiTE SiMiLi – AWALA-YALiMAPO
9h00 – 22h00

La commune d’Awala-Yalimapo est devenue l’espace d’un week-end, la capitale de la Guyane, en y accueillant "la journée du Manioc". Ce tubercule, abondamment présent, dans tous les abattis, de l’Oyapòk au Maroni, du littoral aux mythiques "SAPALAU" (monts Tumuc Humac), est l’aliment de base pour l’ensemble des guyanais. La particularité de cette journée est que le manioc fut décliné dans toutes les langues, cultures et cuisines guyanaises. Serait-il un des nombreux éléments culturels communs aux uns et aux autres  dans ce pays et pourtant si souvent ignoré ou encore méconnu ?
Capitale disions-nous, en parlant d’Awala-Yalimapo, a plus d’un titre ! Il s’agissait d’un évènement agricole, culinaire, festif, convivial mais aussi culturel qui a vu son apothéose durant la soirée-conte qui y fut organisée.
C’est le genre de sourire qui ensoleille nos coeurs !

larel

lafich mannyok
"RACONTE     MOi     iSENULUPiLi"
A dèyè kont i té gen kont. Kontèr-ya voyé bèl palò monté an lanng fransé, kali'na ké kriyòl.
Iiiiiiiiii !
Direction artistique de la soirée-contes : Franck Compper (Krakémantò)
sanpula
sanpula
KOLOPO NOKON
L'école de musique kali'na,
dirigée par TAYUWALAN
...
Sanpula, sanpula,éééééé !......
fidelius
morisyenn
Fidellius KAJiRALE
Asepi tiyankon, les 2 soeurs tranformées en
ililikulan (dauphin) et yalawa (lamentin)
pour l'amour de maypuli (maypouri)
...
Mauricienne FORTiNO
Comment le manioc est arrivé aux paykwene (palikour)
yann
klod
Jantje STJURA
Anasi(l'araignée), timan nonkamon
(les voleurs) de potiya (melon d'eau)
...
Claude BAUMAN
Comment le manioc est arrivé aux lokono (arawak)
remon
frank
Raymond MALAJUWARA
Kiyele, kasili, yupo
Comment le manioc est arrivé aux kali'na
...
Franck COMPPER (krakémantò)
Palanasau
La création de la mer
lakour
lakour
Yasa kalikon
Lakour té kontan toubonnman !!!
Amiyako tela...
Aplita...

crédit photos : Laurent Garnier


larel

KOLOPO NOKON

C’est lors d’une cérémonie d’Epekotono à Yanou-Bellevue, animée par Jacques SOMMER, un des meilleurs musiciens kali’na du bassin du Maroni, que Jean-Claude remarque parmi les musiciens un jeune homme.

Plus tard dans la nuit les deux hommes font connaissance autour d’un kasili, et partagent longuement leur passion du sambula : Jean-Claude et ce jeune musicien, Jean APPOLINAIRE donnent naissance au groupe KOLOPO NOKON. kolopo nokon

Jean APPOLINAIRE, Tayuwalan de son nom kali’na, est le fils d’un grand homme profondément attaché à sa culture qui a su transmettre à ses fils et filles le savoir musical qui rythmait la vie sociale de la communauté kali’na des deux fleuves que sont la Mana et le Maroni.

En 2004, Tayuwalan, décide de consacrer tout son temps et son énergie à la connaissance du sampula kali’na, la musique pour tambour des Kali’na, héritage de son père feu Germain APPOLINAIRE, grand sage connu des Kali’na des rives de la Mana et du Maroni.

L’école de musique kali’na KOLOPO NOKON devient un
groupe d’apprentissage musical singulier, notamment par la composition de ses élèves ; âgés en moyenne d’une trentaine d’année, ils sont originaires de différents villages kali’na : Awala-Yalimapo, Kourou et Bellevue-Yanou.

Jean-Claude GIPET, Guillaume KOUYOURI, Maurice JEAN-JACQUES, Théolade PASCAL, Philippe AQUILA, Humphrey AKALAPJO, Daniel FRANCOIS et feu Elie EDOUARD kolopo nokon ont été des élèves motivés et appliqués ; ils ont considérablement progressé tant sur le plan rythmique que sur la composition des chansons. Ils n’hésitent plus à montrer leurs talents au monde musical de Guyane.

Aujourd’hui, grâce à la passion de ses musiciens, KOLOPO NOKON, est un groupe reconnu pour son répertoire de sampula kali’na, puisé au cœur de la mémoire musicale du peuple kali’na et pour sa créativité en terme de composition.

Souvent sollicité pour les cérémonies traditionnelles telles que «Omakano», «Epekotono», KOLOPO NOKON a su trouver sa place comme un acteur de l’action et du développement du patrimoine culturel des kali'na de Guyane et a ouvert un nouvel espace pour l’apprentissage de la musique kali’na pour les jeunes.



larel


Des photos de la journée sur le site 97320.com
http://perso.wanadoo.fr/97320/Manioc/index.html

======

->Plis Nyouz asou 97320.com<-

DiMANCHE 7 MAi 2006
SiTE SiMiLi – AWALA-YALiMAPO
9h00 – 22h00

Nature du projet.
Sur le territoire des communes de Mana et de Awala-Yalimapo, les communautés créole, kali’na, hmong, bushinenge possèdent des savoir-faire traditionnels d’une grande richesse qui méritent d’être valorisés.

Parmi ces savoir-faire, l’utilisation du manioc sous toutes ses formes est un élément commun et essentiel pour la majorité des communautés vivant sur ce territoire. Par ailleurs, le manioc constitue un aliment de base dans la gastronomie guyanaise.

Sa transformation offre un large panel de produits dérivés et de préparations culinaires de grande qualité consommés par tous au quotidien.

Sa transformation, son utilisation et sa consommation nécessitent l’emploi de nombreux objets parfois spécifiques comme la couleuvre à manioc, ces objets issus d’un savoir faire traditionnel méritent également d’être valorisés.

Fort de ce constat, c’est dans un esprit de partage et de découverte qu’une journée sur le thème du manioc est initiée à Awala-Yalimapo.


Objectifs.
Promouvoir et valoriser la culture du manioc ainsi que les produits dérivés.
Sensibiliser le public aux activités quotidiennes et festives liées au manioc.
Faciliter l’échange entre agriculteurs, associations et artisans du territoire.
Inscrire cette manifestation dans le projet de la fête du manioc à Marie Galante en Guadeloupe.


Partenaires.
Ce projet est mené en étroite collaboration par : L’Office du tourisme de Awala-Yalimapo, le PNRG (Parc Naturel Régional de la Guyane), la commune de Awala-Yalimapo, la commune de Mana, la Région Guyane, l’Auberge de jeunesse de Simili, la Chambre d’agriculture, les associations d’art et d’artisanat de Mana et Awala-Yalimapo ainsi que des artisans locaux.


Organisation.
Durant cet évènement, des artisans et associations de Mana et Awala-Yalimapo auront la possibilité de vendre leur production mais aussi de faire découvrir leur savoir-faire au public.

La journée s’organisera autours de divers stands et activités, à savoir:

Des stands de restauration : Des plats à base de manioc seront vendus.

Des stands d’exposition et de vente d’objets artisanaux : Calebasse, poterie, vannerie et bancs traditionnels.

Des ateliers de démonstration : Fabrication du couac, de la cassave, du kasili (cachiri), de poterie, de vannerie et de peinture corporelle.

Un stand sur les nouvelles technologies : Présentation d’outils et de machines pour travailler le manioc.

Un espace enfants avec des jeux et des contes : Des jeux, animations et contes seront proposés aux enfants.

Un point d’information touristique avec l’Office du tourisme de Awala-Yalimapo.

Un point concours : Un concours sous forme de panier à peser sera proposé au public. L’idée étant d’estimer le poids d’un panier comprenant de nombreux produits à base de manioc.

La journée se déroulera sur le site agréable de Simili, en bordure de la plage de Yalimapo, le dimanche 7 mai 2006 de 9 heures à 22 heures. Un espace de restauration est prévu afin que le public puisse déjeuner sur place et ainsi apprécier les plats traditionnels à base de manioc. A partir de 20 heures, une soirée contes clôturera cette journée avec la participation des conteurs locaux et de l’école de musique kali’na au son sambula (tambour traditionnel).

Les participants.
L’association Wapotosan
L’association Oli’no
L’association Kuasi Bonon
L’association Makandra
L’auberge de jeunesse de Simili
La MFR (Maison Familiale Rurale) de Mana
La société Prestations et Services
Le comité d’œuvre sociale de la CCOG (Communauté de Communes de l’Ouest Guyanais)
Les artisans et pêcheurs locaux
Les conteurs : Claude BAUMANN, Franck COMPPER(+ direction artistique de la soirée-contes), Mauricienne FORTiNO, Fidellius KAJiRALE, Raymond MALAJUWARA,  Jantje STJURA
L’école de musique kali’na KOLOPO NOKON

larel

->Mannyòk atè Gwadloup<-

 | KAZ KAMALAKULi (maisons de Kamalakuli) | PAGRALiVKONT KRAKÉMANTÒ (la bibliothèque de Krakémantò) | CHANTÉ KANTiK (chants de noël) | LAJÒRNEN MANNYÒK (journée du manioc) | LAJÒRNEN NASYONNAL ENDJEN BRÉZiL (journée nationale de l'amérindien au Brésil) | KARBÉ-KONT (ateliers-contes pour enfants) | LARÈL (charte) | LiSTWÈ KAMALAKULi (l'histoire de Kamalakuli) | LAPO LiVKONT LAGWiYANN (couvertures de livres de contes guyanais) | KONT NWÉL : NWÉL KOROSONi--an kriyòl.-- en français. | KONT LÉKÒL (une expérience de conte au collège) | MALAN (bulletin de Krakémantò) | KRAKÉMANTÒ (Krakémantò quelques actions) | DOLO/NONGO (proverbes) | KANNAVAL (carnaval) | 28 ÒKTÒB LAJÒRNEN ENTÈRNASYONNAL KRiYÒL (journée internationale du créole) | KONT / ANASi TOLiLi / MATO (contes) | KAMALAKULi MATO 1999/2001 (festivals 1999/2001) | KAMALAKULi MATO 2003 (festival 2003) | KAMALAKULi MATO 2005 (festival 2005) | RAPÉ LAFONTENN (Jean de La Fontaine rapé) | KRAKÉ DAMAS (Léon-Gontran Damas rapé) | KETi  KOTi 2002 (la 2de Abolition de l'Esclavage-palò freedom) | KETi  KOTi 2004 (la 2de Abolition de l'Esclavage-cinéma d'Afrique) | KETi  KOTi 2006 (la 2de Abolition de l'Esclavage-cinéma d'Afrique) | KETi  KOTi 2007 (la 2de Abolition de l'Esclavage-cinéma d'Afrique) | VÉYÉKONT LATOUSEN (KONT KÉ TEMBE) (veillée-contes de La Toussaint/contes et art plastiques) | VYANN KÉ JiBYÉ PÉY-A (faune dans les langues de Guyane) | LA TERRE DES PARiAS (présentation du cd) | PAGRALiV KONT (bibliographie contes) | PAGRALiV (bibliographie créoles et langues guyanaises) | MASAK (devinettes) | TAKi FOSi TEN (archives orales guyanaises) | MAY (liens) |

| KOURiLÈT (courriel)-zimaj kourilèt :krakemanto@wanadoo.fr |

[souzèv (menu)]