---> DÉZTRWA FOTO ViTMAN-PRÉSÉ Di KRAKÉ DAMAS Ki FÈT SANMDi 16 MARS 2002 <---

---> kouté son Kraké Damas <---

BAYDiVAN
KrakéDamas fut sans conteste la manifestation du "Temps des Poètes" 2002. Que dis-je ! l’événement culturel de cette année ! Il s’agissait, et pas moins que cela, pour des jeunes de 16-25 ans de s’approprier les textes de Léon Gontran Damas. Ces textes écrits dans la première moitié du vingtième siècle ont montré leur éternelle jeunesse. Après avoir traduit la colère, la révolte mais aussi les amours de Damas lui même, les jeunes devaient les travailler, les lire, les comprendre surtout les adapter sur le tempo des musique actuelles, jeunes et urbaines. Ce fut un pari fou que de mettre en adéquation ces jeunes aux itinéraires difficiles qui évoluent entre le « faya » et le « fight » sur des « booster fou » et qui tout comme Damas sont nés
    tout au bout du Monde

 LÀ-BAS et sont pétri d’une enfance afro-amérindienne. Ils sont, eux aussi, en rupture avec le système, l’école et depuis longtemps pour certains. Des jeunes pas toujours jeunes, bien vus et bien perçus ! Et pourtant, ils ont accepté, adopté, compris le message de Damas, de ces textes de Damas qui ont surmonté l’épreuve du temps, de la pluie, du soleil, du « senkantsenk », du « tiraj », du « kali », du « black label » et que sais-je encore ? Le plus surprenant est que ces textes ont épousé leurs colères, leur malaise, leur mal être mais aussi leur volonté de vivre.  De cette jeunesse qui ignorait jusqu’à hier cet Homme, ce Guyanais,  Notre Compatriote !

Lakaz maître d’œuvre de cette opération en partenariat avec Krakémantò a su donner une dynamique à ce pari fou. Les voilà parti sur le boto Damas du dégrad de  Kamalakuli en passant par le porche de la Bibliothèque Franconie pour arriver à la Médiathèque de Kourou avec au takari Abdulahsaï & DJ Da Bac. Plus d’hésitations à mettre Damas dans la rue, sur le trottoir, dans les marchés, à la portée de tous,  grâce à ceux là :

    Les gueux
    Les peu
    Les rien
    Les chiens
    Les maigres
    Les nègres


Qui ont, enfin, fait sortir Damas de ces salons enfumés où les bien-pensants, les mal pensants, les autorisés à parler, les habilités à s’exprimer le conservaient jalousement. Ils lui donneront moins  l’impression d’être ridicule.

Tout le mal que l’on puisse souhaiter à KrakéDamas est que tel :

    l’enfant que la nurse pousse
    d’avenue en boulevard
    de boulevard en place
    de place en jardin
    de jardin en rue
    de rue en square
    de square en parc
    de parc en parc
    et de part en part


    que la parole de Damas continue à être déclamée, chantée, portée, toastée… sur la Terre des Parias et ailleurs !

Gustave HO-FONG-CHOY

tèt krakémantò
 
 
Konvwé Lalwa 1901
i fèt : 10 jwen 1997 atè Kamalakuli (Senloran Maroni)
koté : 8 bis, lari Marso  97320 Kamalakuli (Senloran Maroni)
LAGWiYANN
kourilèt : krakemanto@wanadoo.fr
pagra-twèl : http://www.krakemanto.gf
tet lakaz
Konvwé Lalwa 1901
koté : 129 lasité TÉMIR - lari Constant Chlore  97300 Kayenn 
LAGWiYANN
pagra-twèl : http://www.blada.com/pded/pdedassoc/lakaz/soundsys.htm
ka prézanté
"KRAKÉ DAMAS"

Léon Gontran DAMAS (1912-1978)

« Trois Fleuves
trois fleuves coulent

trois fleuves coulent dans mes veines. »
Black-Label (1956)


Cliquez sur les trois fleuves pour voir le portrait de Léon Gontran DAMAS qui sera distribué le samedi 16 mars lors de Kraké Damas sous forme de poster et de carte postale (si l'imprimeur respecte ses délais ;=)
Il est l'oeuvre de Christelle PATiNON.

Les trois vers de DAMAS  ont été traduits :
Bushinengétongo : Seefiann DEiE
Kali'na : Jocelyn THÉRÈSE
kréyòl : Franck COMPPER


dj ka mikse
papa Damas
platin

« Dii Liba 
dii liba e lon
dii liba e lon na ini mi buulu tetey. »

« Oluwa Tuna  i yal
 i
oluwa tuna  i yal i konopemanon
 oluwa tuna  i yal i konopemanon m i ti'w da. »

« Trwa Larivyè
trwa larivyè ka koulé
trwa larivyè ka koulé annan mo lign disan. »

« Bap
 i t  i otsak
bap i  i otsak  ama1e'kom ip i tu
bap i  i otsak  ama1e'kom  onehen  el i w i kwöt  alupi. »
traduction Teko : Ti'iwan COUCHiLi-MAUREL

-Les rapeurs qui ont déchiré ce samedi 16 mars :
KAYENN POSi : BROTHER HOOD (COOL DADDY, LiTTLE J, DOGG X), GUYANA PROJECT (MC D, MC AL, DJ.DJ, FLEOT, KiLL),  KAïRON J, KENTA, KYKi, LiTTLE D, MAXi DREADY, MiSTER LOVE, NiKKO, PHYLO,

KAMALAKULi POSi : DJ DABAC, JRSHOW, MAXiMUM, MUSTAFA, RAMiMAN, SUGAR KAWA, WATCHA, CHiC-O-C.

-A l'occasion de KRAKÉ DAMAS, Krakémantò édite un conte de DAMAS adapté en quatre langues de Guyane (aloukoutongo, kali'na, kréyòl, teko) avec des illustrations. Ka rivé talò asou nou pagra-twél !
-Plusieurs répétitions ont  eu lieu à Kayenn et à Kamalakuli (Saint-Laurent du Maroni)
Une banderole stayl-Tag pour le décor a été réalisée par le plasticien ABELADONAï et son association ALMPRO
-Du 8 au 16 mars, l'OCRG  a fait venir le spectacle de danse BLACK LABEL
-Dèrnyé biy : réédition de "RETOUR DE GUYANE"   aux éditions Jean-Michel PLACE
 
 
Quatrième Édition du prinTemps des Poètes du lundi 11 mars au dimanche 17 mars 2002-  EN COLLABORATiON AVEC L'ASSOCiATiON LAKAZ
Il  s'agissait de RAPER ou TOASTER des textes de Léon-Gontran DAMAS (1912-1978)

 -Poukisa rap ?
 Pour KRAKÉMANTÒ, le CONTEUR est l'ancêtre du RAPEUR. Il suffit de voir une session, où plusieurs RAPEURS disent leurs lyrics, se répondent, se clashent, s'épaulent...etc....
 Cela existe dans la forme traditionnelle du MATO (chez les BOUCHiKONDESAMA), de  l'ANANSiTOLiLi (chez les KALi'NA), du KONT RÉVÉYÉ (chez les KRÉYÒL)  où les conteurs content à plusieurs.
 De plus c'était pour nous l'occasion d'impliquer de jeunes artistes qui comme les CONTEURS traditionnels ont la maîtrise de la parole. Le concept déjà développé lors de "Rapé Lafontenn" pour le Temps des Poètes en mars 2001, a été cette année appliqué à la poésie de DAMAS.

 -Poukisa DAMAS sa lannen-an ?
 Le Salon du Livre de L'Outre-mer a rendu cette année un large hommage à DAMAS (http://www.outre-mer.gouv.fr/actu/dossiers/2001/1107/dp1107.htm).
 Jany JÉRÉMIE de la compagnie Les Migrateurs a organisé cette année à La Scène Nationale de Marseille un spectacle chorégraphique autour de "Black Label" poème à danser chorégraphié par Jany Jérémie avec 4 danseurs de danses indienne, nègre, hip-hop et tango, et un comédien.
 Thierry ALET, jeune plasticien guadeloupéen a peint une série de tableaux s'inspirant du recueil "Pigments" de DAMAS
(http://www.gensdelacaraibe.org/lettres/246_11_06_01.htm).
 KRAKÉMANTÒ a décidé lui aussi de rendre hommage à ce poète sur sa terre natale cette fois-ci. La poésie de DAMAS est jazz, rythme, scansion, révolte, nika, amour, indienne, nègre, blanche, ce sera pour nos jeunes artistes, pour nous tous, l'occasion de découvrir ou redécouvrir ce poète classique guyanais.
 Le thème fédérateur de la Quatrième Édition du prinTemps des Poètes était "POÉSIE  ViVANTE" nous voulions par cette action montrer que la poésie de DAMAS palpite plus que jamais, nous voulions lui redonner son caractère vivant par la parole rapée, toastée, déclamée, scandée, rythmée, soufflée, chuchotée.....
 Comme les RAPEURS, DAMAS  dénonçait sans ambages les travers de la société de son époque, sa poésie a trouvé chez eux une grande résonance.

 -Kanman Kraké Damas :
 Les textes ont été choisis par les RAPEURS, eux-mêmes dans les recueils : "Pigments" (1937),  "Graffiti"  (1952),  "Black Label" (1956), "Névralgies" (1966), ou les autres ouvrages : "Retour de Guyane" (1938), "Veillées Noires" (1943),(disponibles en bibliothèque, CDI ou   librairie). Ils y ont mis leur instru., posé leur FLOW, extrait des refrains à répéter, dit 1, 2 ou 3 poèmes dans le même morceau (en fonction de la longueur des poèmes), dit a capella etc....bref, ils ont eu totale liberté de création.
(NiKKO  (qui a participé à "Kraké Damas") dans un de ses albums ( "Guyana City", 1997 )donne une magistrale interprétation du poème Solde tiré de "Pigments"
( --> kouté li <-- )
, dans un de ses clips, POSiTiVE BLACK SOUL, groupe de rap sénégalais, interprète en rap "Cahier d'un retour au pays natal" de Césaire ).

  Ils étaient accompagnés de leur propre DJ ou Scratcheur ou tanbouyen, avec leur bande son.Tous les rythmes étaient les bienvenus (rap, ragga, reggae, R and B, sanbula, kasékò, aléké etc....)
 Le spectacle produit par KRAKÉMANTÒ avec l'Association LAKAZ à la direction artistique, a eu lieu à Kamalakuli (Saint-Laurent du Maroni) le samedi 16 mars 2002 à 19h00 sous le Marché.

Une mixtape sera produite à l'issue de ce spectacle et sera remise à chaque artiste ainsi qu'à tous ceux qui en feront la demande.
Un appel a été fait aux institutions, associations, CDI des lycées et collèges ...etc... de Guyane, afin qu'une véritable synergie s'engage autour de notre poète Léon Gontran DAMAS (nou ké wè sa ki ka fè dèyè ;=)
"KRAKÉ DAMAS" était dédié à défunt FAN FREACKY un des fondateurs de 9.7.3. et principal animateur du "Mouvman" rap en Guyane.

lafich krake damas



->Déztrwa porenm DAMAS

->SONJÉ DAMAS (hommage à Léon Gontran DAMAS)
Lonnò-Rèspé pou Léon Gontran DAMAS  vandrédi 28 mars (tan i fèt)2008 atè Pagralivkont Krakémantò


Déztrwa pagra-twél asou DAMAS :
->http://perso.wanadoo.fr/redris/HTML/lg_damas1.html

->http://www.hommage-damas2007.com

->http://www.multimania.com/fdl/GontranDamas.htm

->http://www.lehman.cuny.edu/ile.en.ile/paroles/damas.html

larèl blé

---> kouté son Kraké Damas <---

  | LAJÒRNEN MANNYÒK (journée du manioc) | LAJÒRNEN NASYONNAL ENDJEN BRÉZiL (journée nationale de l'amérindien au Brésil) | KARBÉ-KONT (ateliers-contes pour enfants) | LARÈL (charte) |LiSTWÈ KAMALAKULi (l'histoire de Kamalakuli) |LAPO LiVKONT LAGWiYANN (couvertures de livres de contes guyanais) |KONT NWÉL : NWÉL KOROSONi--an kriyòl.-- en français. |KONT LÉKÒL (une expérience de conte au collège) |MALAN (bulletin de Krakémantò) |KRAKÉMANTÒ (Krakémantò quelques actions) |DOLO/NONGO (proverbes) |KANNAVAL (carnaval) |28 ÒKTÒB LAJÒRNEN ENTÈRNASYONNAL KRiYÒL (journée internationale du créole) |KONT / ANASi TOLiLi / MATO (contes) |KAMALAKULi MATO 1999/2001 (festivals 1999/2001)| KAMALAKULi MATO 2003 (festival 2003)| KAMALAKULi MATO 2005 (festival 2005)| RAPÉ LAFONTENN (Jean de La Fontaine rapé)| KRAKÉ DAMAS (Léon-Gontran Damas rapé)| KETi  KOTi 2002 (la 2de Abolition de l'Esclavage-palò freedom) |KETi  KOTi 2004 (la 2de Abolition de l'Esclavage-cinéma d'Afrique) |VÉYÉKONT LATOUSEN (KONT KÉ TEMBE) (veillée-contes de La Toussaint/contes et art plastiques) |VYANN KÉ JiBYÉ PÉY-A (faune dans les langues de Guyane) |LA TERRE DES PARiAS (présentation du cd) |PAGRALiV KONT (bibliographie contes) |PAGRALiV (bibliographie créoles et langues guyanaises) |MASAK (devinettes) |MAY (liens) |

| KOURiLÈT (courriel)-zimaj kourilèt :krakemanto@wanadoo.fr |

[souzèv (menu)]